Appelez-moi le patron !

Posté par

C’est un monsieur, au restaurant avec des amis.

Tout semble bien se passer, il est souriant, termine chaque plat, ne laisse pas une miette dans son assiette. Mais à la fin du repas, il fait signe au serveur et lui dit : «appelez-moi le patron, s’il vous plaît !».

Le serveur inquiet revient avec son patron, qui se demande ce qui a bien pu mécontenter ce client. Alors le monsieur reprend son air ravi et lui dit : «Patron, je voulais vous féliciter ! Le repas était délicieux et le service parfait !»

Pourquoi ne faisons-nous pas ça plus souvent ?

En général lorsqu’un client réclame de parler au patron, c’est plus souvent pour rouspéter que pour le féliciter. Tout comme quand un supérieur hiérarchique convoque un collaborateur pour un entretien imprévu : c’est rarement pour lui dire qu’il est content de lui et que tout va bien. Ou quand des parents organisent une « mise au point » avec un de leurs enfants ados…

Des « mises au point positives », c’est sacrément marquant ; motivant et efficace, non ?

PS : toute ma gratitude à mon ami Patrick Légeron, le monsieur de l’histoire…