Marc-Aurèle et la noosphère

Posté par

« Si toutes les âmes demeurent après la mort, comment l’air peut-il les contenir depuis tant de siècles ? Mais je te réponds : Comment la terre peut-elle contenir tous les corps qui y sont enterrés ? Comme les corps, après avoir été quelque temps dans le sein de la terre, se changent et se dissolvent pour faire place à d’autres ; de même les âmes qui se sont retirées dans l’air, après y avoir été un certain terme, se changent, s’écoulent, s’enflamment, et sont reçues dans la raison universelle, et de cette manière elles font place à celles qui leur succèdent. Voilà ce qu’on peut répondre, en supposant que les âmes subsistent après la mort.»

Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même, Livre IV, 22.

Pressentiment de la noosphère, et proximité intuitive avec le bouddhisme. Cet auteur me ravira et me bouleversera toujours…