Pas de quoi

Posté par

J’ai entendu l’autre jour dans la rue, alors que j’attendais un ami, et que je m’offrais un petit moment de pleine conscience, yeux et oreilles grand ouverts, cette petite séquence :

«- Merci beaucoup.

– Mais de rien !

– Si, si, merci, quand même !

– Non, vraiment il n’y a pas de quoi…»

À ce moment, j’ai réalisé soudain que je ne dis presque jamais : «il n’y a pas de quoi» ou “de rien” mais plutôt : «avec plaisir».

Mon épouse me dit que c’est parce que je viens du Sud, et que dans le Sud on dit plus volontiers «avec plaisir» que «de rien».

Mais c’est peut-être aussi parce que ça correspond mieux à ce que je pense : ça me fait plaisir d’avoir rendu un service, même minime. Et qu’on m’en remercie me fait également plaisir .

Donc le «pas de quoi» ne me convient pas. Il y a de quoi, au contraire ! Que deux personnes soient contentes, celle qui a donné et celle qui a reçu, il me semble qu’il y a de quoi ressentir un peu de plaisir…

Illustration : “This way ? Thank you very much…” (c’est une photo de Robert Cappa, prise en Sicile en 1943)