Dormition estivale de PsychoActif

Posté par

Le vieux terme de dormition était utilisé jadis pour désigner la mort confortable des saints et des pieux, un doux endormissement et une montée en direct vers le Paradis. Dans les légendes médiévales, le terme désigne l’état de léthargie surnaturelle dans lequel se trouve le roi Arthur, mortellement blessé à la bataille de Camlann et porté dans l’île d’Avalon : Arthur n’est pas mort, mais en dormition, et se réveillera un jour…

Eh bien, PsychoActif va entrer en dormition. Pas d’odeur de sainteté, ni d’héroïsme remarquable, juste le goût de l’été et des vacances, qui se fait de plus en plus sentir. Et aussi un petit besoin de recul ; et de temps, et d’énergie pour travailler à mon prochain livre.

Merci pour tout, à nouveau : les avis, les éclairages, les encouragements, les critiques, les coups de gueule et les cris de joie. J’ai bien aimé cette nouvelle saison de PsychoActif.

Mais je vais bien aimer aussi m’arrêter, me mettre en retrait, histoire de renouveler mon inspiration et ma motivation. Le temps de méditer, de souffler, de prendre soin de mes proches et de moi-même. Le temps de contempler un peu mieux la vie, la mort, la nature et les nuages. Le temps de délicieusement sentir passer les saisons, une fois de plus.

À bientôt, donc. Je ne sais pas très bien moi même à quand, mais je sais que PsychoActif sortira de sa dormition, cet automne, cet hiver, au printemps prochain, joyeux et vigoureux !

Et avant de nous quitter, une petite dernière pour la route…

Elle émane de ma deuxième fille, à qui je demandais par SMS à quelle heure elle comptait rentrer à la maison (avant ou après dîner). Et à mon message : «tu es où ?», elle me répondit avec malice et intelligence : «je suis dans le Monde, baby !»

Portez-vous bien, dans ce beau et vaste et passionnant Monde…

Illustration : le château de Larra, près de Toulouse, en dormition sous la neige (photographie de Frédéric Richet).