Tout petits bouts d’humour

Posté par

Je ne sais plus qui a dit que l’humour était la politesse du désespoir ; c’est sans doute vrai parfois. Mais c’est aussi un condiment du quotidien. On est là, en train de vivre, l’âme sérieuse, ou triste, ou absorbée par quelque problème à résoudre, ou quelque échéance à venir. Et d’un coup, un trait d’humour nous arrache un sourire, et tout redevient un peu plus léger.

C’est lors d’un voyage en avion, après l’atterrissage ; quelques minutes s’écoulent avant que les passagers (dont moi) ne puissent sortir, car il y a des difficultés à installer la nacelle de débarquement. Puis, au moment où la porte s’ouvre, nous entendons la voix du commandant de bord : « Mesdames et Messieurs, une bonne nouvelle : la nacelle est installée, vous allez pouvoir débarquer. Et une moins bonne : nous allons devoir nous séparer ! ». Un sourire amusé apparaît sur la tête de presque tous les passagers…

C’est un mail que m’envoie un cousin, chanteur de chorale amateur : « Voici la date de notre concert annuel, pour les amateurs de fausses notes et joie de vivre. » Je souris, car c’est exactement ça…

C’est au retour d’une longue journée de travail à Bordeaux ; dans le TGV du retour, je vais m’acheter au bar du train une petite bière, pour la savourer en regardant le paysage et en repensant à tout ce qui m’est arrivé d’intéressant ce jour-là. Le monsieur qui me sert, un grand antillais jovial, est en pleine forme, il fait des blagues à tous les passagers. Quand mon tour arrive, il enregistre ma commande, puis me regarde d’un air très pro et sérieux, en me demandant : «Votre bière, vous la voulez bien fraîche et délicieuse ?» J’éclate de rire en lui confirmant que c’est le bon choix…

Des tout petits bouts d’humour de rien du tout. Mais à chaque fois, comme disent les anglais : « it makes my day ». Ça me réjouit, et ça suffit. Pour le reste, je verrai plus tard…

Illustration : 2 chiens qui discutent, et l’un qui explique à l’autre : “Oui, c’est vrai, ils sont dingues ; mais ils savent ouvrir le frigo…”