Banalité du bien

Posté par


En discutant l’autre soir avec des amis sur l’altruisme, l’un d’eux a utilisé à un moment cette formule magnifique : « la banalité du bien ».
On parle souvent de la « banalité du mal », selon la phrase de la philosophe Hannah Arendt, pour rappeler à quel point des comportements inhumains (comme ceux qu’engendra le nazisme) peuvent être adoptés par chacun d’entre nous, dans certaines circonstances. Mais cela ne doit pas nous faire oublier une autre banalité : celle du bien, des comportements d’aide, d’altruisme, de soutien, émis en toute discrétion et en tout anonymat. C’est aussi cela l’humanité.
Pour en apprendre plus sur ces comportements, lire le fantastique bouquin de Tzvetan Todorov : Face à l’extrême.

Illustration : Tzvetan Todorov.