Mort de Louis XIII

Posté par

« Le 14 mai 1643, jour de l’Ascension, passé midi, le roi Louis XIII se trouvant à l’agonie dans son lit de parade, étant entouré de sa cour, ayant perdu l’usage de la langue de son royaume, désigne avec son doigt, au père Dinet qui se tient auprès de lui et qui vient de le faire communier, l’étoffe que retient le bois qui est au pied de son lit.

Le confesseur porte son regard où le roi a fait signe.

Louis XIII penche la tête sur la gauche et regarde doucement le père Dinet avec un sourire.

Le père Dinet sourit à son tour au roi, ou au sourire du roi.

Le père Dinet est seul à comprendre, ou à feindre de comprendre, au milieu de la stupeur de tous.

Louis XIII avec une sorte d’effort lève le bras et pose le doigt sur sa bouche en signe de faire silence.

C’est le dernier geste que fit Louis XIII. Puis il râle. Puis il meurt. »

C’est dans le livre de Pascal Quignard, « Sur le jadis ». Je place Quignard tout en haut de mon panthéon d’écrivains pour tout ce qu’il y a dans ce récit. La puissance du style, l’art de restituer une ambiance dans sa vérité et son mystère. J’aime que cela semble ne servir à rien, que cela ressemble à du détail et de l’inutile. Et que cela soit tout le contraire. Sans des auteurs comme Quignard, que serait la littérature ?