Peur de la mort

Posté par


Pour certains, la peur de la mort serait à la base de toutes nos angoisses. L’anxiété serait la peur de la vie : ne pas arriver à faire face, à contrôler, à « assurer » comme on dit aujourd’hui. Et l’angoisse serait la peur de la mort : ne pas pouvoir supporter l’idée de notre anéantissement, de notre disparition.
Ce qui est sûr, c’est que vivre avec la conscience que nous sommes des mortels – que nous disparaîtrons un jour, que les gens que nous aimons disparaîtront – est un drôle de travail à accomplir (et à renouveler régulièrement) pour chacune et chacun d’entre nous. Peut-on « dépasser » cette peur-là ? On ne peut en tout cas pas la supprimer : elle nous est consubstantielle. Je n’ai trouvé jusqu’à présent qu’une solution : l’instant présent. Puisque la mort existe, savourer la vie, de toutes ses forces. En attendant de voir ce qu’il y aura peut-être ensuite…

Illustration du mortel Muzo, extraite de notre livre « Je dépasse mes peurs et mes angoisses », paru aux éditions Points.