Pleine inconscience

Posté par

C’est mon cousin médecin généraliste dans le Sud-Ouest qui m’a envoyé l’autre jour une lettre dans laquelle figurait ce passage savoureux :

« Bravo pour ton livre sur la pleine conscience, mais tu devrais plutôt nous apprendre comment accéder à la pleine inconscience, pour le plus grand bonheur de nous autres les anxieux ! »

Je vais y réfléchir…

Illustration : un chevalier occitan endormi dans l’espérance de la résurrection, au splendide musée des Augustins, à Toulouse ; photo de Frédéric Richet.