La compagnie des oiseaux

Posté par


Lorsque nous avons changé d’heure, la semaine dernière, c’était un peu triste de se réveiller dans l’obscurité. Mais il y avait un oiseau qui chantait, content quand même. C’est évidemment lui qui avait raison, je ne vais pas vous faire un dessin : mieux vaut s’éveiller que dormir pour toujours, mieux vaut se sentir triste que ne plus exister…
Mais c’est drôle comment son petit chant énergique et joyeux m’a réconforté. Comment il m’a fait me sentir moins triste, et moins seul face à la tristesse dans le petit matin.
Juste parce que je l’ai vraiment écouté.

Illustration : un petit oiseau sympathique de Grégoire Solotareff.