Sagesse et contradicteurs

Posté par


“Un bon endroit où chercher la sagesse est, par conséquent, là où vous vous attendez le moins à la trouver : dans l’esprit de vos opposants.”

Dans la conclusion de son très intelligent livre qui vient d’être traduit en français, L’hypothèse du bonheur, le psychologue Jonathan Haidt rappelle l’absolue nécessité de ne pas penser avec des oeillères, et les grands avantages qu’il y a (ou qu’il y aurait) à s’efforcer d’écouter vraiment les arguments des personnes avec qui l’on n’est pas du tout d’accord. Bien sûr, cette attitude suppose d’avoir au préalable travaillé ses capacités de régulation émotionnelle (ne pas s’énerver) et de pleine conscience (vraiment écouter).

Mais en tout cas, la sagesse, c’est clairement une affaire de Yin et de Yang : elle naît souvent de la confrontation et de la synthèse des contraires. Et de notre capacité à observer et accueillir au fond de nous tous les remous de cette confrontation…